Que faire à Ayutthaya, en Thaïlande, en une journée ?

30 Likes comments off

Fondée en 1350, la ville historique d’Ayutthaya s’est imposée comme la deuxième capitale du royaume siamois, juste après Sukhothai. En l’espace de 200 ans, Ayutthaya a prospéré, se transformant en une plaque tournante du commerce international et de la diplomatie, réputée pour son ambiance cosmopolite et sophistiquée. Tragiquement, en 1767, la ville autrefois magnifique a subi un siège dévastateur de la part des forces birmanes. Après la destruction et au fil des siècles, les ruines ont subsisté, offrant un témoignage poignant de l’ancienne splendeur de la ville.

Aujourd’hui, un vaste complexe historique d’environ 15 kilomètres carrés abrite des ruines témoignant de la grandeur d’Ayutthaya auparavant. Les vestiges d’Ayutthaya continuent d’occuper une place prépondérante en Thaïlande, une importance justifiée par la désignation du site au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991. Pour les passionnés d’histoire et de villes anciennes, la visite d’Ayutthaya est un must absolu. L’exploration du trésor archéologique d’Ayutthaya révèle les points forts qui transforment une journée entière à Ayutthaya en une expérience enrichissante.

Le Wat Phra Si Sanphet

Le Wat Phra Si Sanphet est une représentation emblématique de la grandeur dans le domaine de l’architecture thaïlandaise, identifiable par sa triade de stupas colossaux qui forcent le respect et l’admiration. Outre leur signification religieuse, ces prodiges architecturaux sont des lieux sacrés destinés aux cendres des membres illustres de la famille royale du Siam. Les emblématiques stupas qui caractérisent le Wat Phra Si Sanphet sont caractérisés par la forme de cloche, un style architectural étroitement associé à la période de construction de l’édifice. Ces structures ont été érigées en l’honneur et à la mémoire de personnages importants de l’histoire du royaume et, à l’époque, elles étaient probablement ornées d’or, ajoutant une couche de crainte spirituelle et de pouvoir temporel au site.

Le Wat Mahathat

Wat Mahathat, également connu sous le nom de Temple de la Grande Relique, est un témoignage monumental de l’héritage royal et spirituel qui a imprégné l’époque de la prééminence d’Ayutthaya. Situé sur un site stratégique, ce temple abrite un élément énigmatique: la tête de Bouddha, enlacée dans l’étreinte des racines d’un arbre. Indépendamment de ses origines historiques, la tête de Bouddha du Wat Mahathat est devenue l’une des destinations les plus vénérées et les plus incontournables d’Ayutthaya pour les visiteurs du monde entier. En raison de sa signification spirituelle et de son attrait mystique, les voyageurs qui cherchent à saisir l’essence d’Ayutthaya en une seule journée ne peuvent pas manquer l’occasion de découvrir la merveille du Wat Mahathat.

Le Wat Ratchaburana

Le Wat Ratchaburana compte également parmi les monuments du patrimoine spirituel d’Ayutthaya. Considéré comme l’un des édifices les plus remarquables de l’ancienne cité, il porte l’héritage de l’un des monarques vénérés du Siam, crédité de sa construction. La notoriété du temple est renforcée par son prang central, reconnu comme une des œuvres architecturales les plus spectaculaires et les mieux préservées d’Ayutthaya. Cependant, le Wat Ratchaburana n’attire pas seulement les admirateurs d’histoire et d’architecture, il abrite également un récit poignant : il sert de mémorial à deux frères royaux qui se sont tragiquement battus pour le trône siamois, à l’endroit du temple qui se dresse aujourd’hui solennellement.

Le Wat Yai Chai Mongkhon

La magnificence du Wat Yai Chai Mongkhon est un testament resplendissant de l’étreinte de l’histoire. Situé dans le paysage évocateur d’Ayutthaya, ce sanctuaire estimé a connu une profonde renaissance qui reflète les traditions vénérées de la région. La façade du temple, qui portait autrefois les marques du temps, brille aujourd’hui d’une vitalité renouvelée, reflétant sa sainteté rajeunie, un pendant approprié aux travaux de restauration exaltants effectués à l’intérieur. Au centre de ce site vénéré se trouve la majestueuse image du Bouddha assis. La restauration du Bouddha a été le point central du renouveau du temple, garantissant la sérénité et la sagesse contenues dans sa forme comme un lien vivant reliant les générations passées et futures. Grâce à la combinaison de la splendeur extérieure et du sublime sanctuaire intérieur, le Wat Yai Chai Mongkhon reste un véritable chef-d’œuvre de l’héritage spirituel et culturel d’Ayutthaya.

Le Wat Phanan Choeng

À proximité du Wat Yai Chai, le Wat Phanan Choeng occupe une place de choix dans le cœur de beaucoup de gens. Le temple est célébré non seulement pour son impressionnant bouddha assis, mais aussi pour sa mystique tissée par la tradition locale. Selon la légende, une larme inattendue aurait coulé sur la joue de la statue de Bouddha, un mauvais présage perçu peu avant qu’Ayutthaya ne succombe aux assauts de l’armée birmane en 1767. Malgré cette histoire tragique, les origines du Wat Phanan Choeng sont imprégnées d’antiquité, remontant à 1324, avant même le couronnement du roi U-Thong (Ramathibodi I) qui proclama Ayutthaya capitale de son royaume en plein essor. Situé sur les rives de la rivière Pa Sak, la grandeur du temple se reflète dans son nom majestueux, Wat Phanan Choeng Worawihan.

Le Wat Phra Ram

Dans l’ancien grand royaume d’Ayutthaya, qui constitue un élément essentiel de l’héritage culturel complexe de la Thaïlande, le vénérable Wat Phra Ram est un véritable vestige du passé. Érigé en 1369 par décret du roi Ramesuan, ce temple sacré a été fondé sur un site choisi pour ses qualités propices, un endroit désigné pour rendre hommage à son père défunt, le roi U-Thong, lors d’une cérémonie de crémation royale. Au fil du temps, le Wat Phra Ram a fait l’objet de nombreuses rénovations, chaque restauration s’efforçant de préserver l’intégrité de ses splendeurs architecturales. Par conséquent, à travers les âges, la majesté du Wat Phra Ram continue de résonner, sa présence grandiose étant un monument à la persévérance et au respect de la tradition.

Le Wat Chaiwattanaram

Situé sur les rives du fleuve Chao Phraya, sur le front ouest de l’île de la Cité, le Wat Chaiwattanaram est un phare de la grandeur historique et un témoignage de la vénération familiale. En 1630, à la demande du roi Prasat Thong, ce temple n’était pas seulement un triomphe architectural, mais aussi un hommage poignant à sa mère. La conception structurelle du Wat Chaiwattanaram est profondément ancrée dans l’influence esthétique et spirituelle du temple cambodgien d’Angkor. Il s’agit d’une réplique remarquable, célébrant les éléments stylistiques et symboliques qui résonnent avec la grandeur de l’Asie du Sud-Est. La pièce maîtresse de l’architecture du temple est son prang central monumental, un clocher royal de style khmer qui s’élève dans le ciel, flanqué d’une constellation de prangs plus petits.

Se rendre à Ayutthaya depuis Bangkok

Ayutthaya est une destination facile à intégrer dans n’importe quel circuit en Thaïlande, qu’il dure 1 ou 3 semaines. Le train est la première option, et la plus recommandée pour se rendre Ayutthaya depuis Bangkok. Le charme du voyage en train commence à la gare de Hua Lamphong, qui propose aux aventuriers un voyage classique en direction d’Ayutthaya. Une fois arrivés à la gare d’Ayutthaya, les visiteurs doivent rejoindre le site archéologique. Pour cela, une courte traversée de la rivière est nécessaire, qui est facilement navigable à l’aide de la technologie GPS moderne. Le bus est également un mode de transport viable pour les personnes qui partent du secteur nord de Bangkok. Au départ de la station Mo Chit, les bus se dirigent vers Ayutthaya, et le trajet dure un peu plus d’une heure. Il s’agit d’une option rapide pour les personnes qui se trouvent plus près de Mo Chit ou qui préfèrent un voyage direct par la route vers la destination historique.

Tu pourrais aimer

A propos de l auteur: